Futur aménagement du Fort de Buc !

Le site du Fort de Buc fait plus de 14,3 hectares au total, qui sont actuellement propriété de l’État.


Utilisé par les forces de sécurité la semaine, une grande partie est recouverte par un vaste espace boisé.


Aujourd'hui l'État a sélectionné une centaine de sites dont il souhaite accélérer la mise en valeur, c'est-à-dire permettre la création de logements (et notamment de logements sociaux) et valoriser le foncier. Un processus national par lancement d'AMI (Appel à Manifestation d'Intérêt) va donc être lancé le 30 juin dans le but de trouver des promoteurs en capacité de répondre à ces objectifs. Le Fort du Haut-Buc figure sur la liste des 18 sites en Ile-de-France.


Lors de ce processus, un cahier des charges est rédigé par l’État en concertation avec la mairie. De plus, la commune sera membre du comité de sélection, sans droit de véto :  l’État, seul propriétaire du foncier aura le droit de décision. Celui-ci impose 30% de logements sociaux (BRS inclus).


Toutefois, il a été demandé à la commune d'exprimer ce qu'elle souhaite voir et ce qu'elle ne souhaite pas voir être accueilli sur ce secteur. En ce sens, une concertation à la population est lancée : nous avons besoin de vos avis ! 



Proposition de cahier des charges pour l’AMI sur le Fort du Haut Buc :

Télécharger la proposition de cahier des charges pour l’AMI sur le Fort du Haut Buc adressée par le Maire à la Préfecture.


Extrait du message adressé par le Maire au Secrétaire Général de la Préfecture :

"Ce document décrit les objectifs que nous nous fixons pour ce site et précise à la fois ce que nous souhaitons et ce que nous ne souhaitons pas voir. Il est la synthèse du travail de l’équipe municipale, de la commission urbanisme et de la petite centaine de contributions de Bucois que nous avons reçues à l’issue de la réunion d’information et de concertation que nous avons organisée.

Nous sommes par ailleurs partis du principe qu’un AMI (ou appel à projets) permettrait sans doute de faire émerger des propositions et idées auxquelles nous n’aurions pas pensé et nous avons donc souhaité garder une certaine flexibilité pour les entreprises qui répondront.

Comme vous le savez sans doute, la principale attente des Bucois depuis de nombreuses années est de voir se réduire les nuisances générées par les nombreux poids-lourds qui traversent la commune de part en part sur la RD 938. Il s’agit à la fois de pollution sonore et de pollution atmosphérique mais également des vibrations qui perturbent de nombreux habitants qui donnent directement sur la rue, et ce, entre 5h et 22h. 

Si nous pouvons considérer comme une opportunité un projet bien conçu sur l’emprise élargie du Fort, il nous apparait comme indispensable de gérer au préalable la possibilité d’un accès au sud du fort ainsi qu’une déviation des poids-lourds pour compenser l’augmentation inévitable du trafic sur la RD 938/rue Louis Blériot qui résulterait de ce projet."



Lire la Présentation de la Réunion Publique du 10/03 - Devenir du Fort de Buc




Lire en ligne la présentation de la Réunion Publique du 17/05 - Retour sur la participation citoyenne


Pour visionner les vidéos brutes de la visite du Fort de Buc, cliquez ici



La commission Aménagement, Urbanisme et Environnement de la ville a identifié 5 thèmes majeurs sur lesquels votre concours a été sollicité : 

  1. Vivre le lieu : quartier conçu pour tous et tous les handicaps, favoriser le parcours résidentiel, mixité sociales, habitat inclusif/béguinage, résidence services seniors, commerces, activités économiques, conception bioclimatique, ensoleillement maximum (orientation des bâtiments, terrasses et jardins), référentiel qualité des logements, composition urbaine du type "habiter la forêt"...
  2. Équipements communs (publics et privés) : square, jardin d'enfants, salle culturelle, jardins et vergés partagés, équipements sportifs légers...
  3. Accès et mobilités : desserte en transports communs, redonner sa place au piéton et au cycliste, quartier sans circulation automobiles, aucun croisement des flux véhicules et mobilités douces, stationnements invisibles, créer de nouveaux accès sud et ouest...
  4. Espaces naturel et biodiversité : réduction du taux d’imperméabilisation des sols, écoquartier, récupération des eaux pluviales, protection et mise en valeur de la biodiversité faune flore, création d’un parc, mettre en valeur le parcours de l’eau pluviale, abattage d’un arbre = plantation d’un arbre, cônes de vue sur espaces boisés et espaces agricoles...
  5. Le Fort : conservation et/ou réhabilitation des parties les plus emblématiques : porte d’entrée, poudrière nord est, etc, décaissement de talus pour apport de lumière naturelle, habitation, accueil d’équipements d’intérêt collectif et services publics, commerces et activités des secteurs secondaire ou tertiaire, médiathèque, cinéma, centre d’apprentissage...


Et vous, que proposeriez-vous ? Que ne voudriez-vous pas voir sur ce secteur ?


Les propositions étaient à déposer jusqu'au samedi 30 avril

Participants 77 Inviter